Lee Henderson opens G101's new space

    Friday, June 8, 2018

    Date:
    17:00 - 20:00
    Opening
    • Friday, June 8, 2018 to Friday, July 6, 2018

    La Galerie 101 est fière de présenter:

    The Known Effects of Lightning on the Body & other works

    par Lee Henderson

    8 juin au 6 juillet 2018 

    Vernissage: 8 juin 17 h à 20 h

    Nouvelles heures de la galerie : Jeudi et vendredi de midi à 18h et samedi de midi à cinq heures.

    Ou réserver une visite pendant les heures régulières de bureau de la galerie: du mardi au vendredi de 10 à 5 heures.

    La Galerie 101 vous ouvre grandes les portes de son tout nouveau domicile situé au 280 rue Catherine, en face de la gare de bus principale. Le vendredi 8 juin de 17 h à 20 h, venez faire un tour pour voir l’exposition individuelle de Lee Henderson et visiter notre nouvel espace spacieux et amélioré qui comprend 2 étages, 3 zones d’exposition, un studio ensoleillé et des bureaux.

    La persistance des histoires collectives et de la brièveté des vies individuelles est au cœur de la pratique d’Henderson... Ses histoires nous font rire de la même manière que le Roi Lear nous fait rire.

    Henderson veut comprendre des problèmes en sachant pertinemment que le travail d’un artiste consiste à dévoiler de faux problèmes plutôt que d’en résoudre des vrais. Mais en examinant des problèmes de définition ou de perception, de mesure ou d’identification, de crises existentielles ou d’angoisses quotidiennes, il a constaté que l’origine de ces problèmes se rapportait toujours à celui, central, de l’échéance, ce point où se produit l’inévitabilité ambiguë que l’on passe sa vie consciente à éviter ou de laquelle on émergerait. Ce point ne représente pas nécessairement le début ou la fin d’une vie humaine : il pourrait tout aussi bien personnifier la disparition d’une culture, la modernisation d’un bâtiment, la naissance d’une langue ou la transition entre deux régimes climatiques. Quand on le scrute à fond, le problème du point d’échéance est semblable à celui de l’électron ou de la fable : perméable, transformable et imperceptible.
    Pendant tout ce processus, l’artiste trébuche, tâtonne; puis il s’attache à un morceau d’étoffe ou à une affirmation historique infondée ou au bagage culturel d’un objet, ou à une excentricité du langage; il en devient fasciné, obsédé jusqu’à ce que la chose lui révèle la banalité mortelle de ses associations. Ces associations (réseaux où les humains investissent sur les plans intellectuel et émotif, et plus communément appelés « sens ») prennent forme ensuite dans des reconfigurations de la lumière, du texte, de l’espace, du son et de la matière. La création d’une œuvre est tout aussi absurde, directe et fructueuse que le réaménagement des meubles dans le seul but d’admirer les motifs laissés sur le plancher.

    BIO
    L’artiste contemporain Lee Henderson (1979~) a pour pratiques la vidéo, la photographie, l’installation, la sculpture, la performance et l’écriture. Henderson, qui a étudié l’art au Canada et en Allemagne, est titulaire d’un BFA de l’Alberta College of Art and Design (2003) et d’une maîtrise en beaux-arts de l’Université de Regina (2005). Il expose ses œuvres régulièrement partout au Canada et, à l’occasion, à Los Angeles, Washington, Chicago, Naples et Berlin. Récemment, il a exposé entre autres à la Phillips Collection at the Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, au Magenta Festival Boston et à la Rooms Provincial Art Gallery (É.-U.); à la Dunlop Art Gallery, la Mendel Art Gallery, la Rooms Provincial Art Gallery, Nuit Blanche Edmonton et YYZ Artists’ Outlet (Canada); à kunstraum tair, Berlin (Allemagne).

    Ses œuvres sont présentes dans des collections privées et publiques, dont celles de la Mendel Art Gallery/Remai Modern, la Collection du Président de l’Université de Regina et The Center for Fine Art Photography, É.-U. Il enseigne actuellement les arts et les médias à Toronto, aux universités Ryerson et de l’École d’art et de design (OCAD).
     

    La Galerie 101 remercie sincèrement la ville d’Ottawa, le Conseil des arts de l’Ontario (un organisme du gouvernement de l’Ontario) et le Conseil des arts du Canada pour leur soutien financier. La Galerie 101 remercie Asinabka : Film & Media Arts Festival, ses membres, bénévoles, partenaires et toutes ses relations.